Fabriquer un power router

Le power router est un dispositif qui absorbe le trop d’énergie produit localement soit par une éolienne, soit par des modules photovoltaïques, ou encore tout autre équipement afin de ne pas injecter cette énergie sur le réseau public.

IMG_20201112_193024.redimensionne.jpg, nov. 2020

23 avril 2022 

Quelques mots afin de répondre aux dernières interrogations déposées dans les commentaires.

Lorsque le chauffe-eau électrique atteint sa température nominale (par exemple 60°C), le thermostat pilote un relais qui dirige le surplus énergétique vers un radiateur résistif pour dissiper les calories gratuites dont le réseau électrique ne veut pas. Cela contribue au chauffage de votre eau chaude et de votre logement.

Le schéma du câblage du système de transfert de l’énergie dans l’eau chaude (STEEC) est le suivant :

StEEC-SCHEMA.redimensionne.jpg, nov. 2020

Le STEEC complète le power router. Il comprend une minuterie qui déclenche l’appoint électrique, par exemple la nuit (de 2h à 6h), à un moment qui pose moins de contraintes sur le réseau électrique (c’est mieux qu’à 19h). Cet appoint nocturne, nous l’utilisons uniquement en hiver jusqu’à la mi-avril, mois à partir duquel nous sommes très souvent autonomes en énergie solaire thermique. Trois options permettent de déclencher l’appoint électrique : il peut être 1-forcé, 2-lié à la minuterie, 3-désactivé.

Ce système permet de disposer d’eau chaude au réveil et de placer le chauffe-eau dans un état (c’est à dire plus froid) tel qui pourra recevoir/absorber l’énergie solaire du jour.

Le système STEEC augmente le taux d’autoconsommation, c’est à dire la part consommée de l’énergie produite. Il réduit ainsi la facture énergétique. Il limite l’investissement matériel, financier et réduit en conséquence l’impact sur l’environnement.

Nous avons constaté que le STEEC peut réduire la facture énergétique jusqu’à 22% avec seulement 2 modules photovoltaïques. Ce chiffre est donné sous réserve d’appliquer quelques principes évident de sobriété énergétique. Nous concernant, le STEEC nous a permis de passer de 1 250 kWh à 977 kWh. Sachant que la consommation électrique moyenne d’un foyer français est d’environ 5 000 kWh.

Le STEEC et le power router se passent de Wifi, la solution est 100% filaire. Par principe de précaution, nous ne souhaitons par être parcourus inutilement pas une fréquence d’ondes de 2.4Ghz (en effet, il ne nous viendrait pas à l’idée de faire fonctionner un micro-onde avec la porte ouverte).

La bibliothèque qui permet de gérer l’afficheur LCD est disponible ci-dessous (LiquidCrystal_I2Cbonne.zip). Il est nécessaire d’ajouter cette bibliothèque à l’interface de développement (IDE) Arduino. Parfois il faut renommer l’ancienne biblothèque afin que l’IDE n’aille pas la chercher.

Avant de mettre en service votre power routeur, il est impératif de calibrer la tension et le courant à l’aide d’un wattmètre ou d’une résistance connue (par exemple une lampe à incandescence). Il s’agit d’ajuster les paramètres fVCalibration et fICalibration. Par exemple pour une lampe de 75 W à filament, il s’agira d’obtenir un courant d’environ 0.32 A, une tension comprise entre 230 et 240 V et une puissance de 75 W. Le mieux est de s’appuyer sur les résultats de mesure d’un wattmètre lequel coûte une douzaine d’euros et vous servira pour contrôler la consommation de vos appareils électriques.

Il est nécessaire de positionner les paramètres bVerbose et bCalibration à true le temps de la calibration afin de visualiser les valeurs électriques (tension, intensité, puissance …) dans le moniteur série de l’IDE Arduino. Ensuite il faut positionner les paramètres bVerbose et bCalibration à false afin de ne pas consommer inutilement du temps de calcul et ralentir le power router.

Le power router est précis et réactif, nous l’avons testé depuis plusieurs années à l’aide de 2 modules photovoltaïques et d’une éolienne Piggott laquelle induit de fréquentes variations en matière de production d’énergie.

IMG_20220420_142027.redimensionne.jpg, avr. 2022

Nous travaillons au fait d’augmenter sa capacité en terme de puissance à dériver, bien que nous défendions l’idée qu’une puissance raisonnable est préférable à une grande surface de modules photovoltaïques associée à des batteries.

Par curiosité, nous testerons prochainement une nouvelle version du power router basée sur un Arduino MINI-M0 SAMD21 48 Mhz (un ATmega328 est cadencé à 16 Mhz) : 14be6c5b-cc4f-45d2-808a-5c418a8f3d3e.jpg, avr. 2022 Le power router est un système ouvert (ce n’est pas une boîte noire). L’algorithme est fourni ci-dessous. Vous pouvez le modifier à souhait.

20201115_PowerRouter_v325.ino

En fabriquant le power router et le STEEC par vous même, vous ferez un pas supplémentaire vers votre propre autonomie intellectuelle, financière et énergétique. Vous serez en mesure de comprendre son fonctionnement et de le réparer en cas de besoin.

Un atelier sera organisé au profit des adhérents de l’association P’tiwatt le 3 septembre 2022. Nous fabriquerons la nouvelle version du power router. En fonction de l’avancement en fin de journée, nous programmerons une seconde journée.

26 février 2022 

Il se peut que vous ayez consulté le retour d’expérience portant sur la mise en oeuvre du STEEC. Les relais utilisés sont limités à 8A. La référence des relais est Schneider Électrique DPDT RSB2A080P7 de 8A série RSB). Ils sont montés sur un socle : Schneider Électrique RSZE1S48M Embase 10A 250 VAC série Zéliov.

L’usage de ce relais (8A) est possible parce que la puissance crête de notre installation photovoltaïque couplée à l’éolienne est faible. Notre intallation est conforme aux valeurs de l’association P’tiwatt : la sobriété.

Vous cherchezpeut-être un relais un peu plus costaud pour passer plus de puissance. Il vous faut chercher un relais DPDT, dont la bobine peut être alimentée par une tension de 230VAC et acceptant une tension au niveau des contacts de 250VAC minimum. A priori, le relais Finder réf. N°62.32.8.230.0000 et la base Finder réf. n°92.03 font l’affaire. Ce relais peut être monté sur un rail et accepte 16A. A vous de vérifiez cela auprès du fournisseur de votre power router ou de votre électricien préféré.

42468333.jpg, fév. 2022

2787300-40.jpg, fév. 2022










25 décembre 2021

L’association P’tiwatt ne vend pas le power router. Il vous appartient de le construire et de prendre vos responsabilités.

Avant de mettre en place un champ photovoltaïque, nous vous recommandons d’appliquer la démarche NégaWatt, à savoir respecter l’ordre suivant :

  • priorité n°1 : réduire vos consommations,
  • priorité n°2 : adopter des appareils électriques efficaces,
  • priorité n°3 : installer éventuellement 1 à 3 capteurs photovoltaïques au maximum.

En auto-consommation sans stockage, le power router permet d’augmenter le taux d’auto-consommation en dirigeant le surplus énergétique, par exemple, dans un chauffe-eau électrique.
Plus vous installez de capteurs photovoltaïques, moins ils sont rentables.
Le premier capteur photovoltaïque installé est rentable, les suivants, beaucoup moins.
Vous serez alors tentés de monter des usines à gaz pour tenter de consommer le surplus non consommé.
C’est à ce moment que les dérives s’installent. Économiquement et écologiquement, ce n’est pas une bonne affaire. Renseignez-vous !

Une auto-installation photovoltaïque coûte actuellement environ 1 € du Wc.
En auto-installation, une installation de deux capteurs photovoltaïques coûte plus ou moins 600€.
Si vous faites installer le champ de capteurs photovoltaïques, le coût de l’installation doit rester inférieur à 1,9 € du Wc pour rester économiquement rentable.
Au delà, il est urgent de vous renseigner et d’activer l’alarme suivante : Suis-je en train de me faire arnaquer ?

RobotDyn diffuse un dimmer 16/24A

Module-de-Gradation-Haute-Charge-Logique-1-Canal-16-24a-600-V-3-3-V-5V.jpg_Q90.jpg_.webp, janv. 2022

https://fr.aliexpress.com/item/1005001965951718.html?spm=a2g0o.store_pc_groupList.8148356.23.5135230frdD40y

RobotDyn diffuse un dimmer 8A

Variateur-de-Lumi-re-AC-1-Canal-Logique-3-3V-5V-AC-50-60-Hz-220.jpg_Q90.jpg_.webp, janv. 2022

Hff135124c1094310ba7dbc812a8f2ef6O.webp, janv. 2022











21 novembre 2020

Afin d’optimiser l’autoconsommation, un dispositif nommé Station de Transfert de l’Électricité dans l’Eau Chaude a été mis en place.

Pour l’occasion, un nouveau power router a été fabriqué :

PR.jpg, nov. 2020

Puis un autre :

IMG_20201112_193024.redimensionne.jpg, nov. 2020

Voici le schéma de câblage du STEEC, un dispositif qui fait l’interface entre le chauffe-eau stéatite et le power router afin de garantir une optimisation de la consommation du surplus énergétique.

StEEC-SCHEMA.redimensionne.jpg, nov. 2020

Le thermostat du chauffe-eau est dérivé pour piloter 2 relais.

CE-DERIVATION.jpg, nov. 2020

Un premier relai oriente l’énergie vers la résistance du chauffe-eau ou vers un chauffage électrique.

IMG_20201114_184741.redimensionne.jpg, nov. 2020

Un second relai est piloté par une minuterie et le thermostat afin de forcer l’appoint électrique.

IMG_20201118_165803.redimensionne.jpg, nov. 2020

Un compte rendu détaillé de la mise en œuvre du STEEC est disponible ici.

18 juin 2020

Deux modifications ont été apportées :

  1. - ligne n°98 : la valeur fMargeSecuritéWatt a été portée à 0 ;
  2. - ligne n°299 : la sécurité fMargeSecuritéWatt a été ajoutéeplutôt que retranchée.

Il est possible d’augmenter la valeur de fMargeSecuriteWatt si l’on souhaite consommer et réduire le risque d’injecter.

2 mai 2020

Voici une déclinaison du power routeur proposé par Philippe De Craene.

IMG_20200502_123633.redimensionne.jpg, mai 2020

La boite de dérivation intègre :

  • une carte Arduino UNO R3 ;
  • une carte d’extension (shield) sur laquelle sont soudés les composants ;
  • un module de commande de triac ;
  • une commande de délestage ;
  • un afficheur LCD 2 lignes x 16 caractères ;
  • un petit transformateur encapsulé YHDC AC230V -> AC6V 1.5VA ;
  • un dispositif abaisseur de tension : AC230V -> DC9V qui alimente la carte Arduino via Vin ainsi que la commande de délestage ;
  • un relai SSR (qui assure la fonction de délestage ) et un petit radiateur : ;
  • un petit fusible (qui protège l’alimentation de la partie Arduino, pas la charge. Sur la photo ci-dessous, on voit que le module triac est raccordé à l’alimentation de la carte Arduino, c’est uniquement à des fins de test).

IMG_20200502_121356.redimensionne.jpg, mai 2020

IMG_20200502_121406.redimensionne.jpg, mai 2020

Pour le capteur de courant sensible, le capteur de courant sensible YHDC SCT010 a été utilisé parce que le câble électrique de l’habitation ne passait pas dans le capteur de courant sensible YHDC SCT006.

Concernant l’algorithme, une version ancienne du power router a été personnalisée des fins d’appropriation (dans le sens de la compréhension). Pour la calibration, la valeur de l’intensité Irms renvoyée ne collait avec la valeur renvoyée par un wattmètre externe. Cela n’altérait pas la valeur de la puissance réelle et donc de la quantité d’énergie à dériver. Cela gênait pour calibrer la mesure de l’intensité. Le filtre pass bas issu de la bibliothèque EmonLib.zip de OpenEnergyMonitor a été appliqué, la valeur renvoyée correspondait à la valeur du Wattmètre.

Voici la version du code installée dans ce power router : 20200502_PowerRouter_v324.ino

Remarques importantes :

  • le 230V, dans le meilleur des cas ça pique, dans le pire, ça tue!  ;
  • ce power routeur est adapté à de faibles puissances (ici 1200W max) ;
  • la sortie LOAD du module Triac ressemble à tout sauf à du 230V stabilisé. Ne peut être connecté à cette sortie qu’une résistance pure. Ne connectez pas un chauffe eau électrique doté d’une carte électronique à cette sortie, utilisez la commande de délestage.

4 novembre 2018

Voici une déclinaison du power routeur, proposé initialement par Philippe De Craene, et modifié pour des besoins propres.

IMG_20181104_123029.resized.jpg, mai 2020

Les pistes du module triac ont été doublées :

doubler-les-pistes-avec-du-fil-electrique.redimensionne.jpg, mai 2020

6 mai 2020

Quelques petites modifications ont été apportées, notamment pour le calcul de la valeur de “dim” (fire du triac) qui auparavant avant utilisait une fonction trigonométrique et utilise désormais une fonction linéaire probablement plus économe en temps de calcul.

Voici la version du code installée dans ce power router : 20200506_PowerRouter_v324.ino

17 juillet 2019

Lien vers la version 3.6 : https://create.arduino.cc/projecthu…

27 avril 2019

Lien vers la dernière version du tutoriel du power router proposé par Philippe de Craene : Fabriquer un Power router qui fonctionne V1.9 - 270419.pdf

20190113_211927_resized_1.jpg

Lien vers le code source du power router version 3.5 :

PowerRouter_v3.5.ino

Lien vers des outils et bibliothèques :

testminmax.ino.ino

testtriac4.ino

voltage_and_current.ino

TimerOne-r11.zip

Timer-2.1.zip

LiquidCrystal_I2Cbonne.zip

Coupe de france

Victoire de la Pétanque Marchoise contre Ahun 19/12

 

 

Championnat Doublette CD23

Kevin et Momo Champions…

Steve et Benoist en 1/2…

bravo

 

Planning des activités P'tiwatt 2022

1-cadre.jpg, juil. 2021

Suite à l’assemblée générale du 12 février 2022, l’association P’tiwatt organise :
- un atelier de découverte du solaire thermique le samedi 18 juin 2022,
- un atelier de découverte du solaire photovoltaïque le samedi 2 juillet 2022,
- une rencontre créative le samedi 3 septembre 2022.

Ateliers de découverte

L’association P’tiwatt organise un atelier de découverte du solaire thermique et photovoltaïque respectivement les samedis 18 juin et 2 juillet 2022.

Ces ateliers sont théoriques, ponctués par des activités pratiques.
Participation aux frais associatifs et par atelier : 20 euros.
Adhésion : 5€ par famille pour une année.
Horaires : de 9h à 17h.
Lieu du stage : 29 bis, rue Saint Léger - 27120 Villégats.
Pause repas : prévoir votre casse-croûte.
Attention : le nombre de places est limité (il reste 1 place).
Réservation : écrire à Dominique sur l’adresse ptiwatt at mailoo.org.

Rencontre créative

L’association P’tiwatt organise une rencontre créative et participative le samedi 03 septembre 2022. Cette rencontre est réservée aux adhérents. Le but est de permettre à chaque adhérent de partager, sur une durée de 15 à 20 min, ses travaux et expérimentations en matière de réduction des émissions de carbone. Au cours de l’après-midi, nous lancerons un atelier de découverte du micro-contrôleur Arduino et de fabrication d’un power router. A l’issue de cet atelier, nous programmerons un second atelier pour achever la fabrication du power router.

Participation aux frais : prévoir une participation si vous êtes intéressés par l’acquisition d’un power router.
Horaires : de 10h à 18h.
Lieu du stage : 29 bis, rue Saint Léger - 27120 Villégats.
Pause repas : nous prévoyons une pause d’1h30 dans une pizzéria.
Réservation : informer Dominique de votre participation et de votre intérêt pour acquérir l’acquisition d’un power router (écrire à l’adresse ptiwatt at mailoo.org).

Lettre d'information n°3

Lettre_Info_P_tiwatt_n_3ter.jpg, janv. 2022

L’association P’tiwatt vous souhaite une excellente année 2022. Dans cette lettre d’information, nous vous informons de nos activités associatives.

Rencontre thématique

L’association P’tiwatt a organisé une rencontre thématique le 29 mai 2021  afin de présenter huit solutions alternatives et respectueuses de l’environnement. L’idée était de montrer que chacun est à même de reprendre le contrôle de ses consommations, de son alimentation, … en fonction de ses compétences et de ses moyens.

Architecture climatique

La rencontre du 29 mai 2021 a débuté par une thématique qui nous tient à cœur : l’architecture climatique. Comment orienter sa maison, comment optimiser les apports solaires passifs, comment stocker les calories dans la masse et réduire les déperditions énergétiques ?

A l’issue de cette rencontre, nous avons simulé, avec le logiciel CALSOL de l’INES, le fait que la surface vitrée, de la maison prise en exemple, représente 15% de la surface habitable et permet un apport solaire passif de 8000 kWh par an.

Mise en place d’une adhésion annuelle

A l’issue de la rencontre du 29 mai 2021, nous avons profité de la présence de quelques membres pour valider la mise en place d’une adhésion annuelle famille à 5€ et l’organisation d’ateliers à prix libre ou fixe (10-15€) afin de couvrir les frais associatifs. L’association P’tiwatt entre dans sa 7 saison. Jusqu’à ce jour, elle n’a bénéficié d’aucun soutien public qu’il soit matériel ou financier. Toutes les demandes effectuées jusqu’à présent ont échouées ( demande de subventions, demandes de locaux, appels à projet …).

Atelier de découverte du solaire photovoltaïque

Un atelier de découverte du solaire photovoltaïque a été organisé le 3 juillet 2021. L’idée générale est de promouvoir et faciliter l’auto-installation de champ de capteurs photovoltaïques limité à un, deux ou trois modules maximum, en autoconsommation et sans stockage. Le contenu théorique et pratique a été renforcé, notamment grâce au fait qu’un animateur a été certifié, ce qui a permis à P’tiwatt d’élever le niveau de ce stage.

Visite de Madame Gipson, députée de l’Eure

Une présentation de l’association P’tiwatt a été réalisée le 9 juillet 2021

Atelier de construction d’un rocket stove ButaBois

Un atelier de construction d’un rocket stove était organisé le 21 juillet 2021. Pour l’occasion, nous avons amélioré notre rocket stove orienté “cuisine” afin qu’il soit plus efficient, plus durable et conçu avec moins de matière. Le contenu du stage a été aménagé de telle sorte que la durée de l’atelier soit limitée à une journée, de façon à ne pas occasionner de frais d’hébergement et de nourriture pour les participants. Nous souhaitons également que les participants acquièrent des compétences leur permettant de se lancer de manière autonome dans la construction d’un rocket plus travaillé comme par exemple le Poêlito.

Atelier de découverte du solaire thermique

Un atelier de découverte du solaire thermique a été organisé le 21 août 2021. L’idée générale est de promouvoir et faciliter l’auto-installation d’un chauffe-eau solaire thermique. Le contenu théorique et pratique de ce stage a été renforcé. A cette occasion, les participants ont pu s’initier à la plomberie, réaliser des masques solaires, étudier le gisement solaire, simuler le productible ou encore installer un chauffe-eau solaire en circulation forcée.

Atelier de maintenance d’une éolienne Piggott

Nous avons mis en place un atelier de maintenance d’une éolienne Piggott le 16 octobre 2021 afin de mettre en relation un besoin et le partage de connaissances. A cette occasion, nous avons assemblé et équilibré un jeu de pales d’une éolienne Piggott 2m40. Nous en avons profité pour réaliser la maintenance d’une autre éolienne Piggott 2m40.

Entretien du vélo

Un article portant sur l’entretien courant du vélo a été publié le 13 novembre 2021. Il s’agissait de partager notre passion pour le vélo mais aussi nos trucs et astuces pour circuler dans de meilleures conditions de confort et de sécurité.

Réparer plutôt que jeter

Nos poubelles débordent et nos appareils électriques sont de plus en plus fragiles. Les déchets électriques sont très polluants et consommateurs de ressources. Une bonne raison parmi d’autres pour ne pas céder à la tentation d’un nouvel achat. Nous avons partagé une expérience portant sur la réparation d’un four électrique.

500% de baisse de la consommation électrique

Le coût de l’énergie s’envole et l’augmentation de la consommation électrique à l’échelle nationale semble inéluctable au cours des prochaines années. Dans cet article, nous vous expliquons comment, en quelques années, notre consommation électrique est passée de 4800 kWh à 922 kWh.

Retour d’expérience sur une micro-éolienne en pignon

Au cours de nos ateliers, nous déconseillons aux participants d’installer ou de faire installer une éolienne en pignon : vibrations, faible production, maintenance difficile … Dans cet article, nous avons partagé la mésaventure d’un citoyen qui pensait bien-faire en acquérant une éolienne de pignon.

Escape game

L’association P’tiwatt vous souhaite une bonne année 2022 et vous invite, depuis chez vous, à participer à un escape game.

Reprise CDC Vétérans et seniors

Résultats de la première journée Vétérans

véteran 1ère division 1ere journée.pdf

véteran 2 ème division 1ere journée.pdf

véteran 3 ème division 1ere journée.pdf

Résultats de la première journée seniors

cdc-Division1.pdf

cdc-Division2.pdf

cdc-Division5.pdf

Retour d'expérience sur une mini-éolienne en pignon

_mini-eolienne-31118.jpg, janv. 2022

Source : https://www.terraeco.net/Que-nous-apprend-l-arnaque-des,47822.html

Au cours de nos ateliers, nous déconseillons aux participants d’installer ou de faire installer une éolienne en pignon : vibrations, faible production, maintenance difficile … Une éolienne doit être installée en hauteur pour profiter de vents réguliers. Pour cela, nous conseillons de l’installer à au moins deux fois la hauteur des obstacles (souvent 18m de hauteur). Le mât doit être oscillant/amovible afin de permettre une maintenance régulière et sans risque de la machine. Pour celles et ceux qui seraient tentés par une installation en pignon, voici un retour d’expérience.

Fin décembre 2021, nous avons été sollicités par un particulier qui rencontrait des difficultés avec une petite éolienne industrielle installée sur le pignon de sa maison. Il y a environ 1 an, cette personne nous avait déjà sollicité. La machine était bruyante et les voisins étaient de bonne composition… Nous avions activé le frein afin de bloquer la rotation de cette machine bruyante. Mais voila, la rotation de cette dernière est repartie.

Le 8 janvier 2022, nous avons pu l’enlever. Les silentblocs assurant le lien entre le mât et le pignon étaient arrachés. La liaison entre le haut du mât et la nacelle de l’éolienne était abimée : les pales tapaient dans le mât. Le mat a glissé sur son ossature et les pales tapaient sur les faitières. Un morceau de faitière s’est détaché. En tombant, la faitière a traversé une autre toiture située plus bas. Pour enlever l’éolienne et le mât, une échelle de 11m a été louée. Le câble électrique interne au mât était sectionné. Et pour couronner le tout, nous avons pris des risques importants pour redescendre cette machine.

Outre le fait que ce type d’installation produise très peu et ne soit pas maintenable, d’autres faits viennent noircir le tableau. Au niveau d’une toiture, les vents ne sont pas laminaires mais contrariés. C’est à dire qu’il y a des turbulences autour de la toiture qui empêchent la machine de produire. La machine est dite “stressée”. Les vibrations dégradent le pignon, le mât … et peuvent potentiellement vous empêcher de dormir, mais aussi vos voisins. Une éolienne subit des contraintes mécaniques importantes. Elle a besoin d’être révisée périodiquement. Le mât doit pouvoir être descendu aisément et régulièrement. Ce type de machine est vendue et installée par des soi-disant professionnels lesquels promettent des réductions importantes de vos factures. Ils vous proposeront de vous endetter pour acquérir la machine de vos rêves.

Lorsque les premiers problèmes arriveront, le professionnel “A” aura fait faillite et ne sera plus joignable. Les remboursements de vos crédits seront bien présents. Votre facture énergétique aura peu voire pas baissé. Les pièces de rechange sont difficiles voire impossible à trouver. Un professionnel “B” vous proposera spontanément son aide et de reprendre la maintenance. Il ne manquera pas de critiquer le travail du professionnel “A”. Ne vous leurrez pas, le professionnel “A” aura pris soin de vendre vos coordonnées au professionnel “B”.

Confrontés à l’augmentation du prix de l’électricité, vous êtes sensibles à l’écologie, vous souhaitez devenir autonomes et produire une partie de votre énergie. C’est top ! mais ne tombez pas dans les filets de sociétés sans scrupules. Ne vous fiez pas au nom de la société. Réfléchissez-y à deux fois !

Votre site est bien exposé au vent, vous disposez de place et êtes très motivé, que faire ? Nous vous suggérons de rencontrer des propriétaires expérimentés ou mieux, de participer à un atelier afin de prendre connaissance des contraintes et de vous forger un avis indépendant.

Bonne année 2022 !

L’association P’tiwatt vous souhaite une excellente année 2022.

Nous en profitons pour vous inviter à participer, depuis chez vous, à un escape game.

Le scénario est le suivant : la planète est en crise, un virus nous rend la vie difficile, les fins de mois sont difficiles, les conditions de notre propre existence sont menacées … Que faire pour sortir de ce scénario ?

Faut-il s’armer ? Rejoindre une secte ? Se réapproprier l’énergie, l’alimentation….? Acheter plus de panneaux photovoltaïques que votre voisin ? Composter ses déchets organiques ? Utiliser Linux ? Installer un EPR et un SMR dans le jardin ? Passer aux toilettes sèches ? Stocker nos déchets nucléaires hautement radioactifs à Bure ? Voter ? Se lancer en politique ?

L’enjeu est de taille et nous n’avons pas la solution. Pour autant, devons-nous rester les bras croisés en attendant que l’on vienne nous ouvrir la porte ? Une seule solution ne suffira pas. Il nous faut développer une stratégie d’équipe. Pour sortir de cet escape game, nous renonçons à la dictature verte et choisissons de développer le libre arbitre et la singularité de chacun afin toutes les actions se complètent. Nous vous proposons un programme accessible depuis chez vous :

  • Développer des outils pédagogiques
  • Animer des ateliers afin de partager des connaissances
  • Faire preuve de solidarité vis à vis des plus faibles
  • Éduquer et adopter des solutions alternatives
  • Adopter de bons comportement numériques
  • Réduire nos rejets atmosphériques et nos déchets
  • Utiliser l’eau de pluie, prendre soin de l’eau potable
  • Mieux s’alimenter grâce au jardin
  • Planter des arbres, favoriser la biodiversité
  • Manger moins de viande
  • Rester en bonne santé et prendre soin des autres
  • Faire preuve de sobriété
  • Vivre beaucoup mieux avec beaucoup moins
  • Mieux consommer, ne pas gaspiller, recycler, entretenir, réparer, faire durer
  • Capter l’énergie solaire
  • Isoler
  • Développer notre libre arbitre, penser par nous même
  • Déjouer les arnaques
  • Se désendetter
  • Augmenter notre pouvoir d’achat
  • En profiter pour investir dans ce qui nous rendra plus autonome et plus résilient
  • Se réapproprier le temps et l’énergie

C’est parti ? Alors à vous de jouer. Bonne et heureuse année 2022 !

2022

 

 

VŒUX 2022.jpg, janv. 2022

 

AG extraordinaire

Convocation à l’AG du club…

et acte de candidature.

(Celle-ci a été rédigée antérieurement aux déclarations gouvernementales du 27/12, afin de respecter les statuts qui obligent à poster les exemplaires papiers aujourd’hui.

Nous adapterons l’organisation de la journée aux consignes sanitaires en vigueur à la date de l’AG dès réception d’une version officielle de la part autorités.
Vous en souhaitant bonne réception,
Amitiés sportives, Le secrétaire de la Pétanque Marchoise,
)

CONVOCATION LICENCIES - 15_01.pdf